facebook, des mises à jour lourdes de conséquences pour l'etourisme - My destination

facebook, des mises à jour lourdes de conséquences pour l’etourisme

facebook, des mises à jour lourdes de conséquences pour l’etourisme

Cet article a été publié il y a plus d'un an, il est donc possible qu'il contienne des informations qui ne soient plus d'actualité.

Nul n’est censé ignorer la loi, cet adage est aussi valable sur facebook. En effet, le respect des conditions générales d’utilisations (CGU) du plus célèbre des réseaux sociaux est primordial si l’on souhaite éviter quelques désagréments, comme ça a pu arriver ici ou encore ici.

Finis les Pages avec des noms de lieux génériques

Facebook vient de faire un mise à jour de ses CGU qui a une importance majeure pour les organismes de gestion de destinations. Cette mise à jour concerne le nom des pages, qui ne peuvent plus utiliser un nom de lieu générique.

Extrait :

CGU facebook etourisme

Deux idées sont donc à retenir :

– la première est plutôt une bonne nouvelle pour les organismes de gestion de destinations, puisqu’avec cette mise à jour, facebook exige que les pages de lieux soient gérées par des représentants officiels de ce qu’elles incarnent.

– la seconde idée est que si votre page facebook a pour simple titre le nom de votre territoire, vous risquez de devoir changer de nom dans les semaines qui viennent.

Pas de panique si c’est votre cas, des solutions existent.

La chasse aux faux “J’aime” est ouverte

On les voit fleurir à tous les coins de la toile, les sites pour acheter des fans facebook ont le vent en poupe. Oui, mais. C’était sans compter sur une réaction (et il était temps) de facebook en personne, qui a annoncé vendredi partir en chasse contre les faux “J’aime” sur les pages facebook.

Autrement dit, si vous avez acheté vos fans par pack de 1000 dans le cadre d’une super promotion, considérez que dans les jours à venir, votre compteur devrait perdre ce qu’il avait gagné.

Rappelons-le, l’achat de fans n’apporte aucune plus-value à votre stratégie médias sociaux, et pénalise même vos taux d’engagement et taux de reach.

On peut compter sur facebook pour mettre en place tous les moyens necessaires pour traquer les faux fans, puisqu’il en va aussi de l’avenir de son propre modèle économique : 100€ investis dans l’achat de faux fans, c’est 100€ qui ne le sont pas en facebook ads.

Sébastien Repeto

Fondateur de My destination, agence social media et tourisme. Spécialiste du Community management dans le secteur du voyage.

More Posts - Website - Twitter - Facebook - LinkedIn